Bulletin SIDES n°34 (2 mai 2017)

Chers collègues, chers amis, chers étudiants,

Nous venons aujourd’hui de franchir une étape importante avec la publication récente des textes officiels principaux relatifs à la réforme du 3ème cycle des études médicales. Nous devons maintenant, nous organiser afin de mettre en œuvre cette réforme dans chacune de nos facultés.

Une autre étape importante a été franchie avec la signature récente d’un marché public qui assure la pérennité de la plateforme SIDES pour le 1er et le 2ème cycle ainsi que ses extensions fonctionnelles afin de répondre aux besoins spécifiques du 3ème cycle. L’université de Grenoble n’a plus la charge de porter le fonctionnement ni le financement de la plateforme SIDES depuis le 1er janvier 2017. L’Université Numérique En Santé et Sport (UNESS.fr), ex-UNF3S, a pris le relais. Comme cela a été annoncé, à plusieurs reprises, et retenu par la conférence des Doyens l’utilisation de SIDES est conditionnée par le versement, par chaque université concernée, d’une cotisation annuelle proportionnelle au nombre d’étudiants en formation. De façon transitoire et uniquement pour l’année 2017 les universités concernées vont devoir verser une cotisation spécifique. Mais dès l’année 2018 une seule cotisation UNESS sera demandée aux universités membres (dont le montant reste à définir). Le regroupement de toutes les facultés de médecine représente, en dehors de la PACES, plus de 80 000 étudiants. Fort de ce nombre, nous pouvons aujourd’hui proposer un coût par étudiant et par an de 12€. A ce tarif, tout étudiant inscrit dans une faculté de médecine française à partir de la deuxième année (DGGSM 2) et jusqu’à la fin de son troisième cycle (validation du DES) pourra utiliser la plateforme SIDES. Toujours pour le même tarif, SIDES offre toutes une série de modules complémentaires (e-learning, e-carnet, e-portfolio par exemple) afin de répondre en particulier à la réforme du 3ème cycle. Nous avons, toujours dans la même enveloppe, conserver le principe d’un développement continu de la plateforme que nous sommes nombreux à avoir vu naître et évoluer au service des utilisateurs ces quatre dernières années. Nous sommes dans l’urgence cette année sur le plan financier. Rien n’a été payé par l’UNESS depuis janvier 2017 car nous devions au préalable construire le marché public, pierre angulaire du financement. Maintenant que cela est chose faite, l’UNESS va donc adresser, dans les jours qui viennent, à chaque université une convention afin de pouvoir récolter les fonds. Nous demandons à toutes les personnes concernées de relayer et de suivre ce dossier. Sur le plan pratique, la nouvelle convention est très similaire de l’ancienne. En particulier en termes de coût même si les modalités de calcul ont changé avec cette fois un coût exprimé par an et par étudiant. Nos scolarités devront être vigilantes, chaque année, sur le nombre d’étudiants inscrits. Il sera en particulier nécessaire de désactiver les comptes des étudiants sortant en fin de cursus.

La réforme du 3ème cycle reste pour tous une priorité. Dès novembre 2017, nous serons en mesure d’ouvrir SIDES dans sa version évoluée à plus de 40000 étudiants du 3ème cycle. Avec le soutien de la conférence des Doyens et de la CNCEM en particulier, ce chantier a été lancé depuis plusieurs mois. Nous établissons actuellement la liste des référents numériques et de leurs suppléants pour toute les spécialités (qu’elles soient porteuses ou non d’un DES). Dans ce cadre nous avions organisé une réunion nationale le 15 février dernier à Paris destinée aux présidents de collège.  La vidéo de cette réunion, ainsi que les documents de travail sont en ligne à cette adresse : http://side-sante.org/?q=node/254. Le travail qui reste à faire est très important et doit maintenant mobiliser toutes les spécialités. La priorité est donnée à la mise en ligne des contenus de formation destinés à la première année socle de tous les DES. Un travail préalable est nécessaire par la confrontation des référentiels de formation avec les contenus de formation faits ou à faire. Vous êtes nombreux à vous interroger sur les autres modules disponibles sur SIDES comme le module d’e-carnet ou le module d’e-portfolio. Afin de maintenir la pression mais surtout d’accélérer la mobilisation, nous proposons une grande réunion nationale le 12 mai prochain à Paris pour faire le point d’avancement et former, en particulier les référents numériques. L’implication de chacun est déterminante car nous aurons un support ingénieur et technique limité pour atteindre nos objectifs.  Les informations pratiques pour le 12 mai sont sur cette page : http://side-sante.org/?q=node/258. Cette réunion sera accessible en ligne via le système Adobe Connect.

Depuis quelques jours la plateforme SIDES a présenté des dysfonctionnements répétés qui ont gêné les utilisateurs. Alors que nous étions tranquilles depuis de nombreux mois, nous constatons en effet des perturbations liées selon la première analyse à des paramètres de configuration de notre cloud. Les sauvegardes, réalisées quotidiennement, semblent être à l’origine de certains soucis. Nous travaillons très activement cette question et mettons tout en œuvre pour corriger ces dysfonctionnements intempestifs.

Enfin, nous vous rappelons la réunion SIDES-UNESS-CNCEM de fin d’année universitaire prévue le 30 juin 2017 à la faculté de Médecine de Montpellier.  Les inscriptions vont bientôt être ouvertes ainsi que l’ordre du jour. Nous vous invitons à réserver cette date si cela n’est pas déjà fait.

Bien cordialement,

Olivier Palombi pour l’UNESS, Luc Mouthon pour la CNCEM  

 

34